Le barème pour les frais kilométriques est réévalué

Un arrêté publié au Journal officiel du 13 février fixe le barème forfaitaire des indemnités kilométriques applicables aux automobiles, aux motocyclettes et cyclomoteurs pour l’imposition des revenus de 2021.

Ce barème est revalorisé de 10 %. Trois tableaux, reproduits ci-contre, fixent l’ensemble des montants applicables. Déduction des frais réels pour l’impôt sur le revenu. Lors du calcul de l’impôt sur le revenu, il est tenu compte des frais professionnels (transport et nourriture notamment) exposés par le redevable au cours de l’année.
Ce dernier peut opter entre la déduction forfaitaire de 10 % et la déduction du montant réel de ses frais. Dans ce cadre, l’assujetti peut déduire de ses revenus, au titre de l’utilisation d’une automobile, d’un cyclomoteur, d’un vélomoteur, d’un scooter ou d’une motocyclette, pour les trajets effectués entre son domicile et son lieu de travail :
– soit les dépenses réellement engagées ;
– soit une somme forfaitaire qui résulte de l’application du barème fiscal des indemnités kilométriques.
Ce barème est revalorisé en 2022 (pour l’imposition des revenus de 2021) pour l’ensemble de ces catégories de véhicules et pour toutes les puissances fiscales entrant dans le champ du