Info Flash Cfdt Grenoble : Avril 2020

1)   CP, RTT, Activité partielle

4) Projet Atlas 10 Poste supprimés sur S2

2) Mesures Préventives de la GPEC GSC

5) One Voice EMT, résultats sans surprise

   3) Prime Secouriste

6) Intéressement / Participation 2019

1) Contexte inédit -> impact sur vos CP, RTT et à présent, recours à l’activité partielle.
Dans ce contexte unique, situation très confuse et changeante au jour le jour avec de grosses disparités selon les équipes et les managers (continuité de l’activité sur certains sites, mesures RTT discordantes selon les équipes…).
Des salariés nous remontent que le fait de prendre tous les jours imposés, va retarder des projets clients. Pour de telles situations, la direction générale dit que les salariés doivent en discuter avec leurs managers et leur RH. Mais qu’en cas d’absences (CP RTT, Activité partielle) les salariés ne devront pas être relancés sur leurs dossiers par leur manager pendant ces absences.

Pour la Cfdt, si des retards sur des dossiers étaient dus à la prise de tous ces jours imposés, nous ne comprendrions pas, que des salariés soient pénalisés sur leur entretien de performance en fin d’année. Surtout si suite à leur demande aucun aménagement n’a été accepté.

Tout ceci est compliqué à mettre en œuvre et les managers ont du mal à suivre surtout dans les secteurs ou les charges de travail sont restées importantes.

Prise de CP : Mesures concertées et uniformes pour tous les salariés du groupe en France. Les CP sont à prendre avant fin avril, pour ne conserver que 3 jours maximum en mai (et 5 jours max qui ont pu être placés dans le CET).

Prise de RTT : Les ordonnance Macron ont permis aux entreprises d’imposer jusqu’à 10 JRTT ‘’salariés’’. Mais des pressions pour poser des jours de RTT tous azimuts, du jour au lendemain, avec de grandes disparités selon les équipes. Suivant les secteurs, des jours peuvent être imposés unilatéralement et non consécutifs.

Activité partielle : envisagée au cas par cas selon les entités, les approvisionnements et les charges.
Contrairement aux autres OS signataires de l’accord groupe, la Cfdt, respectant sa signature, a voté favorablement pour le recours à l’activité partielle, afin de protéger les salariés et aussi l’entreprise.

Mais pour la Cfdt il est important dans ce contexte :
– D’uniformiser la prise de CP au sein de l’entreprise dans un souci d’équité.
– d’informer rapidement les salariés afin de clarifier le statut de chaque jour pris : en RTT, chômage partiel …
– De laisser les salariés souffler un peu pour reprendre le cours de leur vie personnelle, car beaucoup ont fait preuve de flexibilité.
– Et surtout de veiller à la santé et à la sécurité de TOUS les salariés pendant cette crise sans précédant

2) La Cfdt REFUSE les mesures préventives proposées en CSE le 9 avril pour la GPEC GSC.

La Cfdt qui n’a PAS signé l’accord GPEC GSC Fonctions Support, confirme sa décision initiale et ne comprends pas les raisons de ces mesures préventives.

En cette période de crise sans précédent, la Direction souhaite poursuivre coûte que coûte, la GPEC GSC Fonctions Support et enfonce des portes en proposant des mesures préventives inadaptées cette situation.

Les 3 Organisations Syndicales qui ont signé cet accord GPEC, se sont abstenues sur les mesures préventives présentées pour cette GPEC (Cherchez l’erreur…).

La Cfdt reste cohérente dans ses décisions. La période actuelle n’est pas favorable à cette 3ème GPEC et le bilan des 2 précédentes n’a toujours pas été présenté.

La Cfdt a donc voté CONTRE ces mesures préventives et a réitéré son souhait d’annuler (ou à défaut de suspendre) cette GPEC.

Quand nous ignorons de quoi sera fait demain, qui est volontaire pour quitter le groupe ? Pourquoi poursuivre cette GPEC, quand notre PDG a annoncé que les embauches externes seraient dorénavant gelées ?

La Cfdt salue néanmoins le travail du pôle socio-professionnel qui planche sur l’analyse d’impacts de cette GPEC, ce qui permettra de faire un pas sur les risques psycho-sociaux engendrés par la transformation digitale.

3) Prime secouriste : le rattrapage 

De nombreux secouristes ont vu leur prime disparaître sur leur fiche de paye à partir de mi-2019, même ceux étant à jour de leur formation de recyclage et ayant donné leur attestation de recyclage. 
Il est important de recouvrer rapidement cette prime, car elle sera intégrée dans le salaire comme cela a été conclu dans l’accord sur les NAO 2020.
Si vous êtes concernés, pour récupérer cette prime mensuelle de 24 €uros, vous devez fournir (à nouveau) à votre RH et gestionnaire de paie l’attestation envoyée par l’organisme de formation.

Pour cela, il faut créer un ticket sur support@Schneider (sous Données personnelles et d’emploi / Demande de dépôt d’attestation / choisir Autres)

Attention : A la fin de la période indiquée sur la carte SST (formation initiale ou recyclage), la prime cesse d’être versée automatiquement et c’est au salarié de suivre la même démarche, une fois qu’il a été recyclé.

4) Projet Atlas, 10 postes supprimés sur S2
Le ‘’hub’’ Africa-Francophone réduit son nombre de plateformes de 5 à 4 et annonce la fermeture de celle de Grenoble (ex. SEINT) entraînant la suppression de 10 postes sur S2 (4 tenders + 4 PM + 2 managers). Les missions sont reprises par le Maroc et l’Algérie, la France faisant encore les frais de cette évolution.

Les iles françaises (DOM-TOM) seront même suivies par le Maroc et l’Algérie demain avec cette organisation.

Ces nouvelles suppressions de poste accentuent les souffrances observées sur S2, qui connaît déjà 40 suppressions de postes chez GCP Ops (sans GPEC) et les suppressions récemment annoncées par la GPEC  GSC.

Dans ce contexte, la Cfdt a demandé, d’une part que le Pass Retraite ou congé reconversion puissent être mobilisés et que le reclassement des personnes dont le poste est supprimé se fasse au minimum sur une année et qu’ils soient accompagnés par un RH en France.

5) One Voice EMT, des résultats sans surprise.

Les résultats 2019 de One Voice à EMT ont enfin été présentés. Ils montrent un faible niveau d’engagement de 37%.  
Pas de surprise quand on sait que le nombre de CDI baisse, que les collaborateurs ne sont pas remplacés, que la charge augmente pour ceux qui restent.
Le refus dogmatique du télétravail a aussi probablement pesé dans ces résultats. Espérons qu’avec la mise en place du télétravail à cause de la crise sanitaire (64% télétravaillent aujourd’hui), la Direction du site sera plus encline à faire confiance à ses collaborateurs sur celui-ci. Malgré les rumeurs de ‘’téléglandage’’ que certains s’amusent à faire courir sur le site. Soit les salariés ont du travail et ils télétravaillent activement, soit ils n’en ont plus alors il en est de la responsabilité des managers de les mettre en Activité Partielle.

Jean Pascal TRICOIRE a indiqué, lors du Conseil d’administration de SEI du 15 avril, que Schneider demandera plus de télétravail pour ses salariés afin de nous préparer à une crise qui risque d’être longue.

6) Intéressement / Participation 2019 :
Vous avez jusqu’au 5 mai 2020 pour choisir de toucher ou de placer votre Intéressement / Participation.

Si vous vous connectez avec votre PC professionnel pas besoin d’identifiants et mot de passe, vous serez connectés directement sur le site de choix de placement (www.wesop-fr.se.com) grâce à vos identifiants de connexion.

Pour les autres vous avez dû recevoir un courrier avec votre  identifiant et mot de passe. Si ce n’est pas le cas, contactez au plus vite votre RHBP, afin d’obtenir vos identifiants.

Pour tous renseignements sur les différents fonds, leurs performances, leurs compositions et leurs niveaux de risques, consultez le site Cfdt Schneider :
www.cfdt-schneider-electric.fr/dossiers/remunerations-classifications/

Vous avez des questions au sujet de ce tract ?

Contactez-nous soit par téléphone, soit par mail Schneider :

+ Christophe Delacroix, Eric Quesnot, Frédéric Rival, Jean-Martial Chau, Jean-Pierre Le Peuch, Jean-Pierre Sartorelli, Nathalie Mory-Slowik, Odile De Palma, Virginie Faure