GPEC Industrial Automation : Est-ce jouable ?

Début janvier 2021, la direction lance cette nouvelle GPEC BU Industrial Automation, dans un contexte tendu par la situation sanitaire actuelle et des délais très courts de négociations et de réalisation.
L’accord GPEC ne pouvant dépasser fin aout 2021, les départs de salariés devront être fait avant cette date.

La Cfdt est arrivée avec les revendications suivantes :

• Concernant les organisations multisites (Process Automation, Indus et qualité…): détailler le nombre de départs et d’embauches/sites, afin de pérenniser TOUS les sites.
• Nécessité de pouvoir bénéficier du Pass retraite + le rachat de trimestres (de nombreux salariés par leurs études auront leur retraite à taux plein au-delà de 62 ans).
• 136 départs maximum et 68 embauches externes, soit 50% de taux de remplacement.
C’est insuffisant pour la Cfdt qui revendique un taux de 65 %.
• Etendre la commission de suivi jusqu’à la fin des recrutements.

La direction nous confirme que l’ensemble des outils seront utilisés :

    • Le Pass requalification pour permettre à 10 salariés maxi de se repositionner via des formations

    • Le congé de mobilité (mais qui risque d’être peu utilisé vu la durée de cette GPEC)

    • Le Pass Retraite

    • Le rachat de trimestres « assoupli » :

        • Les personnes intéressées doivent faire leur demande entre mars et avril au cabinet conseil (Sciassi st Honoré)

        • Le cabinet donne son avis

        • Engagement du dépôt du dossier à la Carsat fin avril, début mai

        • Si pas de réponse fin aout de la CARSAT, le salarié peut rester salarié jusqu’à fin novembre/décembre en attendant la réponse de la Carsat

        • Au-delà de ce délai, le salarié ne pourra plus partir • Le cumul Pass retraite + Rachat de trimestres : Ne fera pas partie de cet accord

    • Etant donné les délais de la Carsat, la direction ne veut pas prendre le risque de laisser partir des salariés en Pass retraite et de devoir faire revenir ceux pour qui le rachat de trimestres serait invalidé.

    • Le cumul Pass retraite + Rachat de trimestres : Ne fera pas partie de cet accord
      Etant donné les délais de la Carsat, la direction ne veut pas prendre le risque de laisser partir des salariés en Pass retraite et de devoir faire revenir ceux pour qui le rachat de trimestres serait invalidé.

Pour la Cfdt, Cette GPEC devrait permettre :

  • Aux plus anciens de pouvoir partir,

  • Via des formations, des embauches de renforcer les compétences, de rajeunir la pyramide des âges.

Il est indispensable aussi d’avoir la vision projets.
C’est loin d’être gagné !

La direction n’a-t-elle pas initié cette GPEC trop tard ?
Ces contraintes ne risquent-elles pas de frustrer les salariés et cette GPEC être vouée à un échec ?